Même si tous les compléments alimentaires ne sont pas adaptés à tout le monde (ou pas forcément intéressants), beaucoup de « suppléments » présentent cependant un certain intérêt.

Que vous ayez des carences en raison d’une alimentation pas assez équilibrée (carences qui peuvent entraîner divers troubles plus ou moins marqués), ou que vous souhaitiez simplement donner un bon carburant à votre corps pour l’entretenir en travail de fond, vous trouverez toujours une ou plusieurs cures intéressantes à faire.

Lorsque l’on est célibataire, le moral peut parfois trinquer, avec des troubles et conséquences qui peuvent en découler tels que stress, hypertension, mauvais sommeil, etc. Or ces troubles s’auto-alimentent souvent entre eux. Pire, souvent le stress ou la fragilité émotionnelle peuvent entraîner d’autres soucis de santé qui peuvent même devenir des pathologies sur le long terme. Faites par exemple l’essai de réfléchir sur certains de vos troubles (par exemple digestifs) qui arrivent à disparaitre quand vous vous sentez bien…

Quelques remarques importantes :
  • Les compléments alimentaires doivent se prendre dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré. On ne se nourrit pas simplement de gélules ! Commencez dans un premier temps par avoir une alimentation saine.
  • Avant de commencer une cure ou de prendre un complément, consultez bien les contre-indications, notamment si vous avez des allergies ou pathologies connues. En cas de doute, demandez toujours conseil à votre médecin. Certains actifs peuvent en outre être déconseillés aux personnes sous antidépresseurs ou neuroleptiques.
  • Evitez de faire plusieurs cures en simultané. Préférez généralement faire une cure d’un mois, avant d’en entamer une autre, pour éviter d’éventuelles interactions.
  • Attention : en cas de troubles plus graves ou qui traînent dans le temps, consultez un professionnel de santé ! Les compléments alimentaires, comme leur nom l’indiquent, sont une aide, mais ne doivent pas être pris en simple automédication.
  • Si vous les achetez en ligne, n’achetez ces produits que sur des sites reconnus (par exemple Fleurance Nature ou Onatera).

Conseils pour choisir votre cure de compléments alimentaires

En règle générale on préfère les cures d’un seul produit, plus concentrés, mais c’est une affaire personnelle. Les associations de plusieurs actifs peuvent néanmoins parfois être intéressantes.

Surveillez dans tous les cas la composition (évitez les compléments avec des additifs, des enveloppes synthétiques, la présence de talc…), et comparez la concentration du produit actif. En effet, certaines boîtes peuvent sembler plus chères au premier abord, mais la concentration d’actif meilleure. Au final, les offres les moins chères ne sont pas toujours les meilleures affaires !

Quelles cures de compléments (ou vitamines) faire ?

Les cures ne doivent pas se faire au hasard, d’autant qu’elles ont quand même un certain coût. Choisissez une cure de compléments qui correspond à vos carences ou vos troubles.

Stress et tension : quels compléments ?

Aubépine

L’aubépine est connue comme la « plante du cœur ». Le plus souvent sous forme de gélules, c’est une cure douce pour l’organisme, si bien que l’on pourrait presque douter de ses effets.

Magnésium

Le magnésium est un grand allié de l’organisme, qui contribue à réguler l’équilibre nerveux et la fatigue. C’est de ce fait un minéral dont on devient vite en carence en cas de stress, avec les symptômes qui en découlent : irritabilité, démangeaisons, sommeil plus difficile…

Si l’on trouve facilement du magnésium dans certains aliments qui en sont riches (dont le chocolat noir), une carence peut demander un certain apport supplémentaire, et donc pourquoi pas une cure.

Sources de magnésium

Vous pourrez trouver également du magnésium marin, tout autant efficace, même s’il contient du sodium et peut donc être laxatif. Auquel cas vous pouvez opter pour le du glycérophosphate de magnésium.

Quelques autres aliments intéressants pour leur teneur en magnésium : Amandes, épinards, levure de bière, céréales, haricots blancs, mais aussi le thon rouge.

Ail

Les vertus de l’ail (et notamment de l’ail noir, fermenté) sont multiples. Si bien sûr beaucoup rechigneront à croquer dans leur gousse tous les jours (ou même à en manger tel quel), la bonne nouvelle est qu’il est possible d’en faire des cures, sous forme de gélules. Rassurez-vous, il est rare d’en subir des reflux, et il s’agit d’une cure qui améliorera votre système cardio-vasculaire et purifiera votre sang, avec tous les bienfaits que cela implique.

A noter que certaines cures pour le cœur, la circulation et le stress associent d’ailleurs plusieurs de ces actifs, par exemple ail, olivier et aubépine.

Moral du célibataire

Rappelons que les compléments ne sont pas des pilules magiques, mais simplement une aide naturelle pour aller mieux. Lorsque l’on parle de moral, il convient donc de se focaliser sur d’autres actions avant tout : faire du sport, voir du monde, parler…

Mais rien n’empêche donc de vous faire une petite cure de plantes reconnues pour contribuer à redonner un peu de couleurs au cerveau.

Griffonia

Le griffonia fait partie de ces plantes exotiques méconnues, souvent utilisées depuis des millénaires. Originaire de l’Afrique de l’Ouest, cette plante grimpante est notamment connue pour être une régulatrice de l’humeur et du sommeil. Elle est riche d’un acide aminé (5-HTP) intervenant dans la sécrétion de la sérotonine, une hormone produite par l’organisme régulatrice du stress et dite de la bonne humeur. Cet acide aminé n’est pas synthétisé par le corps et doit être apporté par l’alimentation.
A noter que l’on voit cette plante souvent associée au safran.

Millepertuis

Millepertuis

Jolie petite plante qui à la forme d’un arbuste, le millepertuis est utilisé depuis très longtemps pour traiter les troubles de l’humeur et l’anxiété, favoriser l’équilibre émotionnel, la relaxation et le sommeil. On lui reconnaît même la vertu de chasser les idées noires et de pouvoir aider à lutter contre la dépression nerveuse modérée.

C’est cette contribution au moral et à retrouver une humeur positive qui aurait donc un effet positif sur le reste (sommeil, relaxation et bien-être).

Prenez garde tout de même aux effets secondaires (atténuation de l’effet de certains médicaments), et à l’effet de sevrage en cas d’arrêt trop rapide.

Difficultés pour s’endormir, mauvais sommeil

Que cela soit à cause du stress, de trop broger avant de s’endormir, ou d’un rythme de vie inadéquat, les difficultés d’endormissement voire insomnies sont courantes chez de nombreuses personnes.

Et si en théorie dormir seul évite certains inconvénients comme ronflements du conjoint ou plus de place dans le lit, naturellement dormir seul est aussi plus ou moins bien vécu par les célibataires.

Ce qui est sûr, c’est que les troubles du sommeil entraînent des nuits plus courtes, moins réparatrices, parfois hachées.

En dehors des techniques de relaxation ou de méditation, ou des compléments pour favoriser le moral (voire plus haut), certains autres compléments peuvent vous aider, sans avoir recours aux somnifères (à éviter autant que possible).

Mélatonine

La mélatonine est secrétée par le cerveau, et induit l’endormissement du corps aux heures théoriques pour dormir. C’est d’ailleurs pour cela que les écrans (et leur lumière bleue) perturbent bien souvent le sommeil, la lumière envoyant le signal au cerveau que l’on est encore en période diurne. Evitez donc autant que possible d’utiliser votre smartphone ou votre tablette trop proche de l’heure où vous vous couchez.

Pour réduire le temps d’endormissement, en plus de meilleures routines le soir, vous pouvez aussi fournir un peu plus de mélatonine à votre organisme grâce à une cure.

Valériane

Infusion de valériane

Nombreuses sont les plantes conseillées pour favoriser le sommeil et l’endormissement, plantes que l’on retrouve d’ailleurs bien souvent dans les tisanes (ah la fameuse camomille !).

L’avantage est que vous pourrez en essayer plusieurs, ou opter pour des cures qui les associent.

En outre, ces solutions ne sont pas accoutumantes, et évitent d’avoir recours aux somnifères, moins naturels, et dont on peut justement devenir dépendant.

Parmi les autres options, on peut aussi penser à l’angélique ou l’escholtzia.

Passiflore (relaxation)

La passiflore est une autre plante tranquillisante, douce, reconnue pour favoriser la relaxation, réduire les tensions, et améliorer le sommeil.

Manque d’énergie, de tonus

Reishi

En plus d’autres propriétés excellentes pour la santé (antioxydantes notamment), le Reishi est connu pour être un bon stimulant de la vitalité. Les chinois l’utilisent depuis plus de 2000 ans dans leur médecine traditionnelle. Il l’appellent même « champignon de longévité » du fait de ses vertus d’équilibrage du Qi ou tchi, l’énergie vitale dans le corps et l’organisme.

Nous avons déjà pu faire une cure de Reishi, et constaté un certain regain de forme et vitalité.

Reishi

Spiruline

A un degré moindre (mais avec des vertus similaires), la spiruline est à la mode. Préférez une spiruline bio pour un produit de qualité et ainsi ne pas consommer un produit pollué par des métaux lourds.
La spiruline peut cependant avoir quelques effets secondaires, avec une tendance laxative. Débutez toujours avec les plus petites doses recommandées, puis ajustez au besoin, selon la réponse de votre organisme.

Vous pouvez la trouver sous de nombreuses formes : gélules, paillettes (à saupoudrer), poudre (idéal pour les smoothies)…

Spiruline

 

Dans la (longue) liste des compléments à même de vous apporter du tonus, on citera également le ginseng, et bien sûr le gingembre. Ces racines également très utilisées dans la pharmacologie asiatique, sont également censées avoir des vertus aphrodisiaques…
Toujours est-il que comme pour tous les suppléments alimentaires, favorisez la qualité et les origines reconnues. Recherchez ainsi plutôt le ginseng rouge de Corée.

Anti-acné (et autres problèmes de peau, démangeaisons)

Si l’acné est un problème qui survient le plus souvent à l’adolescence, il peut durer jusqu’à l’âge adulte selon les personnes et l’état psychologique, sans oublier bien sûr l’environnement et les habitudes de vie.

Rien de tel que l’acné pour faire une fixation dessus et perdre confiance en soi et notamment en son potentiel de séduction.

Des solutions naturelles existent pour dans un premier temps combattre cet état le plus souvent passager, avant d’avoir recours à des traitements médicamenteux (consultez pour cela un dermatologue).

Le zinc et la bardane sont les actifs les plus courants. Ils aident à purifier la peau et à retrouver une peau saine. Cela vaut toujours la peine d’essayer, surtout que ces actifs ont également d’autres vertus.

Le stress et un moral en berne peuvent en outre augmenter les affections cutanées et les démangeaisons de manière générale. L’état psychologique a une énorme influence sur beaucoup de choses, et notamment sur notre peau !

La menthe poivrée est une autre plante souvent citée pour lutter contre les irritations de la peau, notamment l’eczéma. On peut l’associer à l’aloe vera.

En cas de démangeaisons du cuir chevelu, vous pouvez vous orienter (en application) vers l’argile verte.

Transpiration, mains moites, démangeaisons

Si transpirer est un phénomène naturel et indispensable. Mais la transpiration peut parfois entraîner quelques désagréments, désagréments qu’ont d’ailleurs déjà connus tous les célibataires lors d’un rendez-vous galant.

Qu’il s’agisse de transpiration excessive (liée ou non à l’anxiété ou l’état émotionnel du moment), ou de mauvaises odeurs, qu’elle soit générale ou localisée notamment au niveau des mains, des pieds et bien sûr des aisselles, ces aléas peuvent parfois empoisonner la vie.

Choisissez dans un premier temps un déodorant le plus naturel possible (par exemple à la pierre d’Alun). N’hésitez pas à en essayer plusieurs jusqu’à trouver celui qui est efficace pour vous. Attention aux déodorants anti-transpirants, car rappelons-le, la sudation est un processus naturel pour le refroidissement du corps.

Attention à certains aliments qui peuvent favoriser une odeur de transpiration plus forte, par exemple l’ail, l’oignon, ou les aliments épicés. Vous pouvez mâcher du persil pour essayer d’y remédier.

En plus des compléments alimentaires régulateurs de transpiration (comme par exemple la sauge), vous trouverez les plantes les plus efficaces pour lutter contre les excès de la transpiration du côté des boissons, infusions, ou huiles essentielles.

Dans le pire des cas, vous pouvez aussi vous tourner vers l’homéopathie.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire