Chose encore étonnante il y a de cela quelques années, de plus en plus de jeux de société (notamment les jeux collaboratifs) offrent la possibilité de jouer en solo !
L’avantage et toute la beauté de ces jeux est qu’ils ne sont donc pas à usage unique : vous pouvez tout autant y jouer en famille ou entre amis, que seul.

Le retour en grâce des jeux de société et la sortie de plus en plus de nouveautés chaque année, a ainsi permis aux éditeurs de réfléchir à cette option afin de rallonger la durée de vie, et de toucher plus de monde.

Mais au fait, les jeux de société en solo, comment ça marche ?

Effectivement la question mérite d’être posée, surtout si on n’a jamais essayé : comment diable peut-on bien jouer tout seul à un jeu de société ?

Cela dépend en fait des jeux : certains (les jeux collaboratifs) vous font simplement incarner plusieurs personnages à tour de rôle. D’autres proposent de gérer une « intelligence artificielle ». Cette extension (incluse dans le jeu) réalise simplement un certain nombre d’actions prédéfinies et/ou aléatoires au gré des tours de jeu. Vous avez simplement à la gérer en plus de vos coups à vous, aux moments stipulés. Enfin, certains sont même prévus pour être joués tout seul et uniquement tout seul !

Voici quelques-uns de ces jeux que nous vous conseillons, que ce soit pour vous célibataire, ou pour offrir à un célibataire :

Sommaire des jeux

Pandemic

Pandemic boîte du jeu

S’il est malheureusement dans l’air du temps, Pandemic reste l’une des collections phares de l’éditeur Asmodée.

Débuté en 2008 par le jeu Pandémie, de nombreuses variantes et extensions ont depuis vu le jour, pour la plupart totalement prévues pour être jouables en solo !
D’ailleurs, même pour les boîtes qui ne sont pas prévues pour un seul joueur, vous pouvez tout à fait contrôler plusieurs personnages à vous seul, simplement comme dans une partie à plusieurs.

Dans les jeux Pandemic où vous jouez tous ensemble pour battre le jeu (jeu collaboratif), vous incarnez une équipe de scientifiques qui ont pour but de ralentir puis éradiquer une pandémie mondiale qui s’est déclenchée et s’accélère.
L’épidémie est en fait constituée de plusieurs maladies, représentées par des cubes de couleur (les fameux clusters ou foyers) sur les grandes villes d’une carte du monde. Selon le tirage des cartes évènements, celle-ci peut rapidement devenir incontrôlable, et c’est donc une véritable course contre la montre pour ne pas se laisser submerger, et réussir à éradiquer la menace avant la fin du jeu.

Heureusement, chacun des scientifiques possède certaines spécialités qui vous aideront dans cette quête. En mode un joueur, vous incarnez plusieurs de ces scientifiques à tour de rôle, et vous vous retrouverez cette fois seul à faire des choix, face à ce véritable challenge.

Pandemic plateau de jeu

A noter que la difficulté du jeu est paramétrable au début (via le nombre de maladies en jeu par exemple), un bon point au vu de la difficulté assez ardue.

Le succès et les nombreuses récompenses de Pandemic sont mérités, tant ce jeu a apporté des mécanismes intéressants au jeu à plusieurs. Sachez d’ailleurs qu’une version existe aussi pour smartphone, qui reprend d’ailleurs la version solo du jeu de société.

Les éditions de Pandémie (malheureusement certaines sont difficilement trouvables) incluent plusieurs extensions (Au seuil de la catastrophe, In vitro, Arrière pays), proposant chacune plusieurs défis dont au moins un de directement prévu pour le jeu en solo.

Onirim

Onirim

Bienvenue dans le monde des rêves ! Ou plutôt un labyrinthe de rêves d’où vous allez chercher à vous échapper. Pour cela vous devrez réaliser des séries de cartes ayant le même symbole, collecter des clés et ouvrir les portes de plusieurs couleurs, tout en évitant les terribles cartes cauchemars qui viendront vous ralentir et vous faire risquer la fin de partie.

Comme son titre peut le laisser deviner, Onirim est un jeu à l’ambiance particulière et onirique.

Bien qu’il soit aussi possible d’y jouer à deux, Onirim est un jeu idéal en solo, s’apparentant à un jeu de « réussite » évolué. Il existe d’ailleurs aussi une excellente version pour smartphone, disponible sur les traditionnels Google Play et Apple Store.

Dans sa version boîte, les 169 cartes du jeu sont en tout cas joliment illustrées pour se mettre dans l’ambiance. De plus, toutes les extensions sont déjà incluses (au nombre de 7), rajoutant des cartes et des modes de jeu qui permettront de complexifier et surtout diversifier le jeu, ajoutant à sa rejouabilité.

Attention bien qu’il ne soit composé que de cartes, vous aurez besoin d’un peu de place pour exposer la ligne de cartes principale au fur et à mesure de votre jeu et de la pioche, aussi ne comptez pas y jouer dans les transports en commun. 🙂

Vendredi

Quand l’on pense à une aventure solo, on pense bien sûr tout de suite à celle du naufragé sur une île déserte. C’est justement le thème de Vendredi, un jeu de société exclusivement jouable en solo (pour un joueur) !

Grâce aux 72 cartes et aux 3 plateaux de jeu, vous allez devoir faire progresser votre Robinson, tout en lui faisant éviter les dangers qui le guettent au fur et à mesure du temps passé sur cette île.

Un jeu simple et peu encombrant (idéal pour emmener avec soi), et qui mérite le détour, changeant des jeux de réussite traditionnels.

Wingspan

Sorti en 2019, Wingpsan « A tire d’ailes » est rapidement devenu l’un des jeux phares à avoir dans sans sa ludothèque. Il a remporté plusieurs récompenses dont le prestigieux « Jeu de l’année » dans la catégorie « Meilleur jeu pour connaisseurs » au Spiel del Jahres, célèbre concours annuel en Allemagne récompensant les meilleurs jeux de société.
Edité par la société Stonemaier Games et l’éditeur Matagot, le jeu a été créé par Elizabeth Hargrave.

Wingspan a rapidement attiré l’attention par son thème à la fois bucolique et éducatif, pour tous les âges.
Dans Wingspan, vous devez constituer votre plus belle collection d’oiseaux dans leur environnement naturel, la forêt, les plaines et les marais, afin de remporter le plus de points.

Le matériel est assurément l’un des gros atouts de Wingpsan, que ce soit au niveau des petits accessoires (les œufs), la piste de lancement des dés (une véritable mangeoire à monter soi-même !), ou des cartes magnifiquement illustrées et renseignées, illustrant pas moins de 170 oiseaux !

A noter que la boîte de base se cantonne aux oiseaux du continent américain, mais qu’une extension Europe sortie peu après vous permet de rajouter plus de 80 oiseaux de nos contrées.
Une extension pour les oiseaux d’Océanie (en partie lancée pour la bonne cause) a également vu le jour fin 2020.

Wingspan éléments du jeu

A la fois très instructif et amusant en famille, Wingspan l’est aussi en solo, puisque ce mode est inclus, grâce à un « adversaire artificiel » du nom d’Automa, que vous gérez en dehors de vos tours de jeu. Malin !
Celui-ci ne joue pas comme un joueur réel, mais collecte tout de même des objectifs et des points au fil des tours de jeux, et représente ainsi votre adversaire à battre.

Wingpan est réellement l’un des plus beaux jeux de société de ces dernières années, en plus dans un thème écologique on ne peut plus dans l’air du temps. S’il demande une ou deux parties de pratique pour assimiler son fonctionnement et les actions possibles, il n’est pas non plus trop complexe.

Un bel objet et assurément une belle idée cadeau pour un célibataire adepte de jeux de société et/ou sensible aux animaux et à l’écologie.

Vous pourrez retrouver une démonstration d’une partie en solo dans ces deux vidéos de l’excellente chaîne Extralife :

Retrouvez d’autres suggestions de jeux de société jouables en solo :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire